entete garance

La semaine dernière déjà, Yvan annonçait le changement de thématique à merveille, tout en gardant un pied (que dis-je, une jambe) dans le thème du mois de juillet. Pour août donc, nous vous proposons un petit virage, direction le retour en enfance et la BD jeunesse. Comme d’habitude, nous profiterons des quatre dimanches à venir pour proposer une sélection, certes non-exhaustive, de ce que peuvent proposer auteurs et éditeurs à nos chères têtes blondes, mais néanmoins éclectique.
Rien de tel, pour commencer, que de plonger la tête dans le sable et dans l’eau salée. Place aux vagues estivales : voici Garance !

Comme tous les étés, Léopold va retrouver son amie Garance dont il est secrètement amoureux. C’est une petite fille vive avec laquelle il passe ses journées à s’amuser au bord de la plage.
Mais cet été ne sera pas comme les autres : Garance va livrer son secret à Léopold et l’entrainer dans une aventure incroyable.

Peut-être pourrions-nous commencer par une petite présentation des auteurs… Il faut dire qu’ils n’en sont pas à leur première collaboration. On soulignera en particulier Mon Arbre, dans lequel on trouvera bien des points communs avec l’album de Garance. On retrouve également les trois compères dans des choses très différentes telles que Noodles ! ou la série adulte Washita.
Au scénario, Séverine Gauthier semble apprécier tout particulièrement la BD jeunesse, dans laquelle elle aime faire valoir des univers graphiques originaux, comme dans Aristide broie du noir avec Jérémie Almanza.
Au dessin, Thomas Labourot s’est déjà illustré (et sans jeu de mot s’il vous plait) sur des séries plus « grand public » en reprenant le flambeau d’Olivier Boiscommun sur Troll par exemple, ou encore sur les Chroniques de Sillage, ou Les Geeks.
Son inséparable coloriste Christian Lerolle affiche, par ailleurs, un CV d’une impressionnante longueur, où l’on trouvera notamment Spirou et Fantasio ou Sir Pyle S. Culape.

Bref, les voici à nouveau tous les trois réunis autour de cette petite merveille. Car oui, Garance est une petite merveille, nous voilà unanimes !
De l’enfance, nous retenons souvent l’imagination, l’innocence et la douceur de vivre. C’est exactement dans cette ambiance que nous plongeons. Les auteurs livrent ici poésie, douceur et émotion dans un récit qui balance constamment entre le rêve et la réalité avec un soupçon d’aventure. Un conte magnifique et une allégorie tout en finesse que nous vous laissons le soin de découvrir par vous-même. Certains y verront peut-être, à l’image de Lunch, une référence à L’Homme Bonsaï.
La contemplation est valorisée par la prépondérance des images, le texte restant plus en retrait pour laisser au lecteur le loisir de s’imprégner de l’ambiance. Il faut dire que le graphisme laisse songeur. Thomas Labourot et Christian Lerolle assurent à eux deux un univers graphique onirique et d’une grande douceur. Les traits sont fins, simples, tendres et dynamiques, laissant apparaitre le travail de construction (ce qui lui donne un aspect naturel). Les couleurs diluées aux teintes pastel laissent deviner un coup de pinceau plein de sensibilité. Enfin… un coup de pinceau… ne vous laissez pas avoir par les apparences : Christian Lerolle travaille ses couleurs à l’informatique !

Notre verdict à Mo’, Lunch, David Fournol et moi : une lecture faite pour les petits que nous recommandons aux grands, une perle et un bel album au rendu plein de charme.

avatar-badelel-couleur-transp

Publicités

"

  1. Sara dit :

    J’ai très envie de la découvrir cette BD ! Voilà un billet qui donne vraiment envie !

  2. Joelle dit :

    Avec une couverture pareille, toute douce avec ses couleurs pastel, je l’avais déjà repéré, cet album ! Et l’intérieur a l’air tout aussi réussi vu ce que vous en dites :)

  3. Lunch dit :

    C’est pour ma part mon préféré de la sélection. Un véritable coup de cœur.

  4. Badelel dit :

    Et au risque de me répéter, je ne saurais trop conseiller Mon Arbre, des mêmes auteurs. Même ambiance, même style graphique, même nostalgie !

  5. cely dit :

    j’ai littéralement adoré cet album lors de sa sortie, c’est poétique, c’est un régal pour le yeux et son thème est sur l’absence d un être cher, je le conseille

  6. […] de la synthèse pour Garance, vous avez découvert un nouveau nom : David Fournol. Enfin nouveau… Peut-être pas tant que […]

  7. […] Chat (Loïc Jouannigot), 2009, Dargaud Edlyn (Cécile), 2007, Soleil Garance (Séverine Gauthier & Thomas Labourot), 2010, Delcourt Hugo (Wilizecat), série débutée en […]

  8. […] est maintenant revenu sur le rivage. Comme lui, nous gardons le doux souvenir de Garance dans nos mémoires, puis nous poursuivons notre voyage au gré de la bande dessinée jeunesse. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s